Réunion(s) du 28 mai

Tout d’abord, je tiens à remercier le mouvement « Parents de France, mobilisons nous contre la loi Blanquer » pour continuer d’organiser des réunions publiques avec des élus pour débattre de la loi Blanquer et chercher des solutions pour que cette loi ne détruise pas l’école publique d’aujourd’hui.

Je tiens également à remercier tous les élus qui y ont participé.

Pour être succincte, je dirais que cette réunion a permis une fois encore aux parents issus de collectifs ou tout simplement venus s’exprimer personnellement de faire entendre leurs revendications. Les élus plutôt de gauche soutiennent le retrait de la loi Blanquer, l’élu de droite, décriait lui aussi certains articles mais malheureusement est favorable à ceux qui détruiront l’école de l’intérieur en fournissant une école de qualité à ceux qui auront les moyens et aux autres une école de base. Nous sommes motivés à lutter contre cette loi qui n’aura d’autre effet que d’augmenter les inégalités sociales. Nous sommes motivés à lutter parents et enseignants main dans la main pour sauver l’école de nos enfants, pour sauver les valeurs du métier de professeur.

Et puis, il y avait un grand absent, le député Aurélien Taché, heureusement pour nous, il avait ce même soir une autre réunion à Cergy. Alors nous nous y sommes rendus. Il semblerait que nous y étions un peu attendus et pas forcément les bienvenus…mais ça c’est sans compter notre détermination à nous faire entendre. Alors à 23h fin de réunion, il a bien dû venir nous écouter. Nous avons demandé au député de s’excuser auprès des personnes qui se sont déplacés pour cette réunion à laquelle il n’a pas assisté et nous lui avons demandé un communiqué de soutien… suivons le et vérifions qu’il tiendra parole. Restons déterminés à rappeler aux élus qu’ils sont là pour NOUS représenter.

C’est une lutte de tous les instants, ne lâchons rien c’est pour le bien de notre école et de nos enfants!!!

La grande lessive version lutte

Bonjour à tous,

Le collectif des enseignants mobilisés du 95 veut rester visible et montrer que la lutte ne cesse pas même si nous sommes nombreux à avoir suspendu les grèves pour garder des forces pour les appel de juin.

Nous vous proposons donc un rassemblement lundi 3 juin à 12h sur le parvis de la préfecture de Cergy en mettant en place une grande lessive pour exposer notre mouvement et qu’il puisse être visible par les passant même une fois notre rassemblement dispersé.

Notre victoire passera par un élan citoyen à défendre l’éducation, donnons leur les informations qui les feront nous rejoindre dans cette lutte!

Venez avec des articles de presse parlant du mouvement…si si ça existe!

Venez avec vos témoignages!

Venez avec vos slogans !

Et pour ceux qui peuvent venez avec de la ficelle, des pinces à linges ou tout autre mode d’attache!

Redécorons le parvis de la préfecture à notre image!

La grève des examens : un mal nécessaire ?

Réunis en heure syndicale la semaine dernière les collègues de notre collège du val d’Oise se sont déclarés favorables à une action de blocage du DNB puisque nos revendications sont restées lettre morte et que s’amplifie la répression violente des manifestations pourtant pacifiques de nombreux collègues partout en France.

Agir : oui mais comment ?

Rapidement il nous est apparu qu’une action qui ne serait localisée que sur un établissement n’aurait ni portée ni intérêt. L’unité d’oeuvre qui nous a semblé la plus efficace est celle du bassin.

Ainsi, nous avons imaginé que les collègues des différents établissements d’un même bassin pourraient entrer en contact – nous avons tous des relations dans les collèges des alentours – et tenter de mobiliser afin que tous les collèges d’un même bassin puissent porter la même action le même jour. des collègues PE ou non mobilisés et des parents pourraient se rassembler devant les établissements en question afin d’informer et de soutenir … La presse serait évidemment conviée.

L’objectif est maintenant de nous organiser par bassin !

L’objet de cette publication est de faire connaitre et partager cette initiative et, via les commentaires, de commencer à nous mettre en relation afin d’agir de concert.

C’est parti sur le bassin d’Enghein ?

Scène de crime à la Préfecture

Aujourd’hui, les AG de grévistes et le collectif des enseignants engagés dans les jeudis on construit du bassin de Cergy avaient appelés à une manifestation devant la Préfecture et les sous-préfectures du Val d’Oise.

Les enseignants grévistes mais aussi les non grévistes ont répondus à l’appel.

Plus d’une centaine de personnes rassemblées pour dire non aux lois Blanquer.

Des prises de paroles pour rappeler pourquoi on se bat.

Des interviews donnés aux médias qui se sont déplacés et un grand merci à eux qui nous permettent de faire entendre notre voix contestataire alors que la plupart des médias se taisent sur ce sujet.

Enfin un jeu de rôle qui n’en sera peut être bientôt plus un.

Les opposants aux lois ont joué les victimes et marqué le parvis de la Préfecture de Cergy. De nombreuses silhouettes qui ont pour but de rester visibles même une fois la manifestation terminée.

Elles soulignent ce que ces lois ont de néfastes pour l’avenir de l’Ecole.

Elles sont aussi l’engagement d’un collectif d’enseignants, unis de la maternelle à l’université, né pendant ces réformes de rester actif et mobilisé pour gagner et même après en cas de nouvelles attaques.

Le collectif 95 est dans la lutte et ne cessera de lutter. L’éducation est l’avenir des générations!

Les profs déterminés devant le Sénat

Les enseignants qui ont répondus à l’appel à la grève du 14 mai se sont rendus devant le Sénat, certains ont été questionnés par des médias tout comme deux députés qui se saisissent de leur mission de représentation : Clémentine Autain et Sabine Rubin.

Ces lois qui ne nous conviennent pas, nous ne pouvons pas les laisser être adoptées par nos représentants.

Il faut que les élus se rappellent leur mission : représenter le peuple!

Les enseignants ont été déterminés à tenir la rue. Une manifestation de 7h, des banderoles d’opposition des écoles, des collèges et des lycées en lutte …

des drapeaux de tous les syndicats présents et représentés …

des slogans, des chansons…

Une énergie, un dynamisme à se défendre contre la classe de notre école public et un soutien des fédérations de parents qui sont venus gonfler les rangs à partir de 18h!

Sénateurs on ne lâchera rien. Prenez en conscience et voter bien! La rue vous regarde et vous demandera des comptes

Les profs du Val d’Oise déterminés à s’unir!

Les AG tenues dans le 95 le jeudi 9 mai avaient appelé à la grève du mardi 14 mai. Cet appel avait été relayé par l’intersyndicale. Mardi 14 mai s’est donc tenue une nouvelle AG à Cergy cette fois ci départementale.

Les motions suivantes ont été adoptées.

– L’AG départementale appelle à participer au jeudi, on construit jeudi soir à partir de 18 heures à la maison des syndicats de Cergy.

– Elle appelle à participer à la manifestation nationale de samedi 18 mai.

– Elle appelle à la grève pour le mardi 21 mai prochain jour du vote au sénat de la loi de la confiance.

– Trois AG seront organisées le mardi 21 mai dans le département sur les bassins de Garges-Sarcelles, Argenteuil et Cergy. Une action décentralisée mais coordonée aura également lieu dans les trois bassins sur le temps du midi.

Cette action on la souhaite décentralisée et sur le midi pour que les collègues solidaires mais non grévistes viennent gonfler les rangs. Montrons notre détermination à gagner tous ensemble!!!

– L’AG appelle également à mettre en débat la nécessité de la grève reconductible et massive pour gagner.

📣📣📣Faites vous l’écho de ces revendications. Parlez en, amenons les gens solidaires dans nos rangs. 📣📣📣

Gagnons ensemble pour l’avenir des futures générations !

Les nouvelles du front de Sarcelles

MOTION – AG de Sarcelles (95) – jeudi 9 mai 2019
Nous, collègues du 1er et 2nd degrés, syndiqués et non-syndiqués, parents d’élèves, réunis en assemblée générale à Sarcelles le jeudi 9 mai avec les syndicats FSU-FO-CGT-SUD et représentant une vingtaine d’établissements et écoles du bassin, sommes en grève aujourd’hui :
-pour l’abrogation des lois Blanquer (« Ecole de la confiance », lycée, lycée professionnel, Parcoursup)
-pour l’abandon du projet de loi « transformation de la fonction publique »
– pour l’arrêt des suppressions de postes dans l’Education
– pour la hausse des salaires des fonctionnaires, le dégel du point d’indice et sa revalorisation immédiate
Nous dénonçons la répression qui s’exerce sur tous les manifestants depuis plusieurs mois et sur les collègues dans les établissements. La violence institutionnelle devient un mode de fonctionnement dans un état de non-droit.
Nous avons pris connaissance et nous dénonçons les pressions qu’exercent certains chefs d’établissements sur des élèves dans leur choix d’enseignement de spécialité.
Nous saluons le nombre d’assemblées générales qui se sont tenues dans toute la France aujourd’hui.
Nous pensons qu’une journée de grève isolée n’est pas ce qui permettra de gagner.
Nous avons discuté de la reconduction de la grève, de la grève des examens, et nous invitons tous les collègues à se réunir dès lundi en assemblées générales sur leurs établissements pour en discuter.
L’assemblée générale appelle les collègues à faire grève, partout où c’est possible, le mardi 14 mai, jour du vote de la loi « Ecole de la confiance » au Sénat, pour l’abrogation de la loi « Ecole de la confiance ».
Nous les invitons à rejoindre les rendez-vous suivants :
– 10H : assemblée générale départementale Education à Cergy, maison des syndicats
– 13H : rassemblement devant le Sénat à Paris
– 17H : rassemblement devant le collège Henri Wallon où seront présents les représentants de l’Inspection académique (discussion, porte à porte)

Soyons fort de cette volonté de se réunir en une AG départementale. Prenons le pouls de notre mouvement. Marchons en direction du Sénat et montrons leur notre détermination à enterrer les projets Blanquer.

Nous les enseignants et les parents nous ne voulons pas de cette école de la confiance!

Des nouvelles du front de grève

L’AG des grévistes du bassin de Cergy s’est tenue ce matin, elle appelle à reconduire la grève à partir du 10 mai pour s’opposer aux lois Blanquer, à la casse des services publics et au gel des salaires.

Elle appelle à faire du 14 mai un temps fort de la mobilisation par la grève et la manifestation en direction du Sénat.

L’AG appelle les parents à se joindre aux écoles, collèges et lycées déserts.

Elle appelle enfin à se réunir en AG départementale le mardi 14 mai pour décider des suites. »

La reconduction a été votée par 45 pour, 37 abstentions, 2 contre et 2 NPPV.

Continuons de lutter, rassemblons nous, agissons maintenant et massivement gagnons cette bataille!

Jouy le Moutier en action

Après plusieurs grèves des enseignants et des réunions de parents, la mobilisation s’organise.

Tremblays : école morte lundi 5 et mardi 6 mai à l’appel des parents d’élèves. Enseignants en grève le 9 mai.

Jouannes : école morte le lundi 5 et mardi 6 mai à l’appel des parents d’élèves. Enseignants en grève le 9 mai.

Côté des carrières : école morte mardi 6 mai à l’appel des parents. Enseignants en grève le 9 mai.

Le Vast: école morte en construction. Enseignants en grève le 9 mai.

Le Noyer: en construction.

Les Blanquer Games – samedi 13 avril.

Ce samedi 13 avril matin, devant la préfecture de Cergy se sont réunis enseignants, parents, enfants, gilets jaunes, syndiqués … Nous étions quelques 200 personnes a braver le froid.

Lors de ces Blanquer Games, Monsieur B. a invité les écoles présentes à participer à différentes épreuves où nous avons pu voir : des enseignants tenter de garder l’équilibre de leur classe avec des effectifs grossissants, mais aussi en supprimant les directions, les AESH, les RASED, les référents MDPH.

Ensuite Monsieur B. a enchainé ces épreuves avec les jeux de la chance. Un élève doit faire un choix d’orientation ensuite il lance des dés et voit si son orientation est acceptée… Ce qui n’est pas souvent le cas !

Pour illustrer la différence de parcours des élèves, une course était organisée avec des élèves venant de différentes écoles (Cergy, Bobigny, Fermat, Henry IV…). La ligne d’arrivée était plus ou loin éloignée du départ des concurrents qui eux même avaient plus ou moins d’obstacles et de charges sur les épaules… une course épique avec beaucoup de suspense !

Et pour finir Monsieur B. a invité tous les partenaires de l’école a venir faire s’envoler l’enfant au cœur du système. Mais bien entendu, Monsieur B. nous a supprimé un à un chacun de ses partenaires… Bizarrement, l’enfant restait au centre mais ne décollait plus !

Ce rassemblement était l’occasion de rappeler notre détermination à continuer, d’alimenter une caisse de grève, de renforcer notre réseau et de faire progresser notre coordination. Une bien belle matinée et comme disait ma grand mère « ça a goût de trop peu » … Continuons de faire grossir notre boule de neige.